Pourquoi n'y aurait-il que les enfants qui auraient leur pogona ?

Maintenant que chaque enfant a son pogona, et que le virus de cette charmante bestiole est ancré dans la famille, qui aimerait avoir le sien ou plutôt la sienne ?

C’est moi (le choix d’une femelle s’impose car de toute façon deux mâles ne peuvent pas vivre ensemble).

De plus j’ai une fausse excuse : le jour où Salamèche sera en maturité sexuelle, il va n’embêter que Clara, et il va l’épuiser, donc il faut bien une deuxième femelle pour le bien-être de Clara.

Du coup revoilà mon homme surfer sur le net pour me trouver une fifille.

Ne sachant pas encore toutes les phases inimaginables existantes chez les pogonas, je lui dis de m’en chercher une classique (grise).

C’est ce qu’il fit et nous voilà le vendredi 12 octobre 2012 chercher ma petite pogonette que je nommerai Fély (en mémoire de mon personnage virtuel Félyndra avec lequel j’ai joué longtemps sur un jeu en ligne).

 

Elle se trouvait chez des particuliers vers Stains (93 - Seine-Saint-Denis) ayant plusieurs pogonas, et habitués à la reproduction. Nous les avons trouvés forts sympathiques. Nous avons payé Fély 40 €.

 

C’était un vendredi soir et nous n’avions pas prévenu les enfants ? Ils furent heureux de voir cette petite dernière dans la voiture quand nous sommes allés les récupérer chez leur grand-mère.

Ils furent très heureux de la découvrir dans la voiture.

 

Fély avait 8 mois quand nous l'avons eu. Il nous fallait une pogonette pas trop petite par rapport à nos deux premiers pour qu'elle puisse s'intégrer dans le terrarium.

Une photo de ses parents

Photo des parents de Fély
Photo des parents de Fély

Le caractère de Fély

Câline

Fély Câline
Fély Câline

Fély est peut-être la plus classique de nos pogonas, mais elle a un tel caractère que nous ne pouvons que l’adorer.

Elle apprécie énormément d’être prise dans les bras et d’ailleurs il arrive souvent qu’elle gratte au carreau du terrarium pour que nous la prenions. 

 

Elle est aussi marrante car c’est une petite crevette, elle ne grandit guère mais ce qui nous amuse c’est qu’elle se hisse souvent sur ses petites pattes pour paraître plus grande.

Au niveau alimentaire nous nous étions un peu inquiétés car elle ne mangeait pas beaucoup d’insectes. Cependant ça, c’était avant, maintenant elle mange tout autant que les autres et chasse très vite. Ce n’est pas pour autant qu’elle ne reste pas une crevette.

 

Nous ne l’avons pas eu longtemps après Clara qui n’était pas encore très manipulable, ma fille avait hésité à ce que nous échangions nos pogonettes (il est vrai que Fély est la pogonette idéale pour un enfant : à bras elle ne bouge pas d’un pouce et elle apprécie les papouilles). Cependant ma fille a gardé sa Clara (je pense qu’un animal ne s’échange pas même lorsqu’on a que 7 ans, sa Clara même peu câline, était sa Clara, et sa Clara est la plus belle et la plus rigolote).

 

Sur un forum des puristes des reptiles se sont moqués de moi quand j’ai eu le malheur d’écrire que Fély était un peu le « petit chien à sa mémère » : pour un puriste, un reptile est un reptile, sa place est dans son terrarium et il ne peut apprécier la compagnie humaine. J’ai peut-être tord et humanise peut-être trop Fély, mais moi je veux croire qu’elle aime notre compagnie et nos bras 

Terrassière

Ca lui a passé mais au début nous appelions Fély, « la terrassière » car elle creusait tout le temps.

La plus propre

Sinon, Fély est la plus propre de nos pogonas, c'est la seule qui ira par elle-même prendre un bain, les autres n'iront que si nous les mettons dans l'eau.

Fély partie trop tôt

Au revoir ma petite fély ...
Tu as été euthanasiée le 4 octobre 2013 parce qu'après t'avoir opéré d'un kyste au niveau du genou 15 jours plus tôt, ce jour-là les radios étaient mauvaises, tu n'avais plus de cartilage et donc plus de genou.
Ta petite taille qui nous te faisait appeler "notre crevette" devait cacher une sale maladie. La vétérinaire dit que cette maladie certainement génétique se serait étendue et si nous t'avions amputée, la vie n'aurait pas été simple pour toi.
Tu était ma petite chérie à moi, tu vas me manquer, toi qui aimait te nicher dans mon coup et me gratouiller la nuque.
Repose en paix, ma belle.

Fély
Fély